Retour sur la voie du succès en pleine forme

Retour sur la voie du succès en pleine forme

Supercars



Retour sur la voie du succès en pleine forme

(RacingNews.fr) – Les Supercars australiens donneront le coup d’envoi de la nouvelle saison le premier week-end de mars. Simona de Silvestro prend le volant de la Nissan Altima pour Harvey Norman et dispute sa deuxième saison à plein temps en Australie. Elle est encouragée par les bons résultats obtenus à la fin de la saison dernière et espère s’appuyer sur ces résultats en 2018. Lors de son année de début, elle a dû faire face au fait qu’elle ne connaissait pas du tout la série.

Simona de Silvestro commence la nouvelle saison très motivée
Zoom

« C’est quelque chose de complètement différent cette année, » dit de Silvestro à ‘RacingNews.fr’. « Je connais les Supercars maintenant et donc c’est complètement normal pour moi maintenant. » Sur la base de son expérience de l’année dernière, la Suissesse se sent beaucoup plus à l’aise peu avant le début de la saison que lors de sa saison de débutant. « Je connais la piste d’Adélaïde. C’est un gros avantage. »

De Silvestro est heureuse d’avoir prouvé à la fin de l’année dernière qu’elle peut être rapide en Supercars. Elle déclare : « Maintenant, je sais ce qui est possible pour moi dans la série. Je peux courir ici comme j’en ai l’habitude. » Dans la perspective de son passage aux Supercars, Mme de Silvestro a reçu des avertissements répétés sur la difficulté de conduire une telle voiture. « L’année dernière, c’était vraiment frustrant parce que je devais d’abord apprendre à gérer la voiture ».

Le fait qu’elle ait réussi à apprivoiser le bolide au cours de sa première saison a été une énorme « libération », a-t-elle déclaré. « J’ai suivi le même style de conduite dans les IndyCar Series », révèle le pilote. « C’est génial que ça marche aussi bien ici. » C’est pourquoi de Silvestro attend avec impatience l’ouverture de la saison à Adélaïde.

Pour la nouvelle saison, Rick Kelley, pilote régulier de Nissan, a donné un conseil à la Suissesse : elle doit surtout se concentrer sur ses temps au tour lors des qualifications afin d’améliorer sa position de départ. Si cela fonctionne, les résultats viendront d’eux-mêmes. L’année dernière, elle s’était qualifiée en 23e position en moyenne.

« C’était notre plus grande faiblesse la saison dernière. Je dois prendre le blâme pour cela. Je dois faire de meilleurs tours en qualification. » De Silvestro est déterminé à tirer le maximum de la voiture lors des qualifications cette saison, afin de faire un grand bond en avant dans les qualifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *