Le WTCR, un championnat du monde avec des équipes d'usine

Le WTCR, un championnat du monde avec des équipes d’usine

WTCR



Le WTCR, un championnat du monde avec des équipes d'usine

(RacingNews.fr) – Franz Engstler, l’un des co-initiateurs du concept TCR et organisateur du TCR Germany, espère que la Coupe du monde des voitures de tourisme (WTCR) sera bientôt élevée au rang de championnat du monde. Selon lui, des équipes d’usine devraient alors y participer, tandis que le fondement des séries TCR nationales et régionales devrait rester du pur sport client.

Le WTCR devrait devenir le championnat du monde, espère Franz Engstler
Zoom

« C’est purement mon appréciation personnelle, mais j’espère que la FIA donnera bientôt au WTCR un statut de championnat du monde », déclare Engstler dans un entretien avec ‘RacingNews.fr’. « Ce sera alors certainement du sport d’usine, ce que je trouve bien, car dans un championnat du monde, ce doit être du sport d’usine ».

L’avis d’Engstler va donc à l’encontre de celui du directeur de la série WTCR, François Ribeiro. Ce dernier avait récemment fait part de son inquiétude quant à l’influence croissante des constructeurs au sein du WTCR et avait déclaré que celle-ci ne devait pas être plus importante que lors de la saison 2019.

Franz Engstler : le TCR mérite un titre de champion du monde

Engstler, qui a été pendant de longues années pilote titulaire dans le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), estime en revanche que « du point de vue de l’exigence et de la présentation, un championnat du monde doit être un sport d’usine. C’est ce que le TCR aurait mérité, qu’il ait vraiment un titre de champion du monde ».

Franz Engstler est l’organisateur du TCR Germany Zoom

Selon lui, l’engagement direct des constructeurs devrait toutefois se limiter exclusivement à un championnat du monde TCR. « A mon avis, la bonne voie serait de dire : le WTCR est le championnat du monde, mais toute la base doit être du sport client. Il n’est pas nécessaire de faire du sport client dans un championnat du monde », explique Engstler.

Mais il en va tout autrement pour les séries comme le TCR Germany ou le TCR Europe. « Toutes les séries nationales ou même le championnat d’Europe, cela doit être basé sur le sport client », précise Engstler.

Pas d’équipe d’usine dans les séries nationales ou régionales

Dans le contexte global du concept TCR, développé entre autres par Engstler en 2014 avec le détenteur des droits Marcello Lotti, l’engagement des constructeurs est cependant indispensable, que ce soit pour le développement des voitures TCR, la logistique des pièces de rechange ou l’assistance technique sur le circuit.

« Mais il est important que le constructeur [in nationalen oder regionalen TCR-Serien] ne prenne pas le départ avec sa propre équipe. Parce que dans ce cas, il devient impossible pour une équipe privée autofinancée de gagner une course », plaide Engstler pour une séparation claire entre le sport d’usine dans un futur championnat du monde et le sport client dans les autres séries TCR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *